PARCOURS ARTISTIQUES

De marionnettiste à artiste peintre…

Artiste multidisciplinaire, j’ai travaillé pendant plus de 30 ans comme artiste marionnettiste (interprète, metteur en scène et directeur artistique), mis en scène des chorégraphies et participé à des happening intégrant les arts visuels, le théâtre, la danse, la musique et les nouvelles technologies. Parallèlement à mes activités artistiques professionnelles, j’ai donné des formations et des stages dans des écoles de théâtre et à l’université.

Cofondateur de l’Atelier de l’Arcouest (1974) à Dieppe, FRANCE, j’ai participé comme marionnettiste professionnel à la création (mise en scène, réalisation des marionnettes et des décors) et aux représentations des spectacles de la compagnie pendant plus de 25 ans.

Émigré au Canada en 1996, j’ai soutenu une thèse de doctorat (Prolégomènes à une théorie générale du théâtre de marionnettes), poursuivi mes recherches et créations au Laboratoire des Nouvelles Technologies de l’Image, du Son et de la Scène (Lantiss), où j’ai participé, entre autres, à l’élaboration et à l’utilisation d’un castelet électronique. J’ai dispensé régulièrement, pendant toute cette période, des cours dans le programme des littératures, théâtre, cinéma de l’Université Laval à Québec.

Le passage de la « 3D marionnettique » à la « 2D de la toile » s’est imposé à moi comme un prolongement logique de mes recherches plastiques dans l’élaboration de spectacles de marionnettes comme sculpteur et peintre des marionnettes et des décors utilisées dans mes spectacles. Mon expérience d’artiste de théâtre s’est constamment trouvée immergée dans des univers plastiques complexes, contribuant par leur richesse visuelle à façonner une sensibilité poétique originale à mes spectacles et à ceux auxquels j’ai participé. C’est un double mouvement de création qui s’effectue ainsi entre ma pratique théâtrale et le passage par les deux dimensions du dessin et de la toile.

Loin de me couper de mes activités marionnettiques, cette pratique de la peinture m’enrichit de nouveaux questionnements qui m’ont conduit sur les traces des artistes futuristes italiens. L’actuel projet théâtral sur lequel je travaille parallèlement porte, entre autres, sur les thématiques de la multidisciplinarité intermédiatique et de l’engagement social de l’artiste, problématiques au cœur de ce mouvement d’avant-garde si original. Théâtre, peinture, cinéma et toutes les nouvelles technologies de l’époque faisaient bon ménage dans ce début de siècle révolutionnaire. Souvent mal compris en raison de leurs contradictions idéologiques et esthétiques, les artistes futuristes sont pourtant à l’origine de la plupart des grandes mutations esthétiques du XXe siècle européen.

​Aujourd’hui, nous pouvons constater certaines analogies entre le monde des Futuristes et le nôtre, comme la fascination pour la modernité technologique ou l’inquiétante montée d’un populisme identitaire. Comme artiste immergé dans sa société, c’est de cette réalité complexe et contradictoire que je voudrais rendre compte tant dans mes œuvres picturales que théâtrales. Mes nouvelles pratiques artistiques s’inscrivent donc dans un projet plus vaste visant à un atypique rapprochement entre la dimension théâtrale marionnettique et l’espace muséal contemporain des arts visuels.

<span>%d</span> blogueueurs aiment cette page :