Articles et communications

 Approche pragmatique de la mise en scène par le théâtre de marionnettes

Une pédagogie intégrative

Puma Freytag, Ph.D.  

 Chargé de cours au programme d’études théâtrales du département des littératures   Université Laval – Québec

Résumé

En prenant comme exemple un cours bicéphale de dramaturgie et de mise en scène spécialisé en marionnettes donné à cinq reprise, je décrirais un processus pédagogique visant à permettre à nos étudiants de premier cycle en mise en scène – inscrit au baccalauréat en études théâtrales de l’Université Laval -, de faire des liens créatifs entre les différentes connaissances, tant théoriques que pratiques, proposées dans la concentration  Mise en scène et dramaturgie de ce programme.

Mots-clés :

Mise en scène, théâtre de marionnettes, dramaturgie, manipulacteur.

I   Présentation du contexte

Une des questions pédagogiques centrales auquel nous sommes régulièrement confronté comme enseignant en théâtre est de trouver des moyens permettant aux étudiants de premier cycle d’études théâtrales de faire des liens entre les nombreux éléments théoriques et pratiques qu’ils doivent avoir assimilés dans les différents cours du programme. C’est une question spécifique à la formation théâtrale universitaire qui se pose ici, formation caractérisée par le morcellement temporel et l’éparpillement disciplinaire de l’enseignement. À ceci s’ajoutent les effectifs étudiants (25) et leur  capacité d’autonomie dans les pratiques hors cours. Ces problèmes liés à l’apprentissage se posent différemment dans les conservatoires, surtout du point de vue des effectifs (15), et de l’encadrement moins morcelé.

Le cours présenté ici, La mise en scène au théâtre de marionnettes, résultat d’une étroite collaboration entre deux enseignants du programme, Denyse Noreau et moi-même, tente de combler en partie cet handicap structurel en proposant une intégration créatrice des connaissances théorico-pratiques acquises séparément dans un processus de création scénique privilégiant le point de vue du metteur en scène.

Je ferais une rapide présentation du cursus de la formation théâtrale proposée pour cette concentration Dramaturgie et mise en scène, et je montrerais que la conception de ce cursus repose sur un équilibre entre une formation théorique (histoire, courants esthétiques, analyse de la représentation, psychologie de la perception, etc.) et une formation pratique (jeu,  mise en scène, technique de scène, etc.).

Thèse de doctorat PH.,D. 2004,

Prolégomènes à une théorie générale du théâtre de marionnettes

Patrice FREYTAG (nom d’artiste : Puma) praticien de la marionnette (jeu, mise en scène, écriture), membre fondateur de l’Atelier de l’Arcouest – Dieppe (1974-1996), obtient un doctorat (Ph. D.) en marionnettologie, Prolégomènes à une théorie générale du théâtre de marionnettes (octobre 2004) sous la direction de Luis Thenon et la codirection de Chantal Hébert, à l’Université Laval.

Il enseigne depuis 1996 la pratique théâtrale et le théâtre de marionnettes au programme de Théâtre de l’Université Laval. Il poursuit ses recherches sur le théâtre de marionnettes et plus particulièrement sur les aspects pédagogiques de la formation du manipulacteur ainsi que sur la dramaturgie marionnettique contemporaine. Il participe comme chercheur associé au volet artistique du projet Le Castelet électronique, au Laboratoire des nouvelles technologies de l’image, du son et de la scène (LANTISS) de l’Université Laval (2005-2009) et poursuit cette démarche avec la création Le Voyage de Tchékhov à Sakhaline produit par le ARCMQ et Théâtre Ad Lux (2012). Entreprend actuellement une recherche création autour du mouvement Futuriste et sa théâtralité marionnettique performative.

Thèse Puma 2004 Télécharger

<span>%d</span> blogueueurs aiment cette page :